Pourquoi avoir recours à un don de sperme ?

Il y a plusieurs raisons susceptibles de pousser une personne à utiliser un don de sperme pour tomber procréer. Ici, vous pouvez en savoir plus sur les incitations les plus communes.

Avoir un enfant et fonder une famille est l’un des plus souhaits les plus importants à un certain moment de la vie pour de nombreuses personnes. Pour certains couples, la grossesse se produit naturellement après un certain temps. Cependant, il est aussi très fréquent qu’une petite aide supplémentaire soit nécessaire pour que le rêve d’une famille devienne réalité. Cela peut se faire par le biais d’un traitement de fertilité et éventuellement par l’utilisation de dons de sperme ou d’ovules.

Enceinte en ayant recours à un donneur de sperme

Qui a recours à un don de sperme ?

Chez Cryos, nous pouvons diviser nos clients privés en trois groupes principaux :

Couples hétérosexuels

Après un an de tentatives infructueuses de grossesse, de nombreux couples hétérosexuels cherchent de l’aide professionnelle pour identifier la raison de leurs échecs. L’infertilité peut être due à diverses raisons. Si la raison en est que la qualité du sperme n’est pas assez bonne pour obtenir une grossesse, utiliser un donneur de sperme peut être une solution judicieuse. En savoir plus sur l’infertilité et l’infécondité.

Couples lesbiens

Pour la plupart des couples lesbiens, le recours à un donneur de sperme est nécessaire s’ils souhaitent avoir des enfants qui s’apparentent génétiquement à l’une des deux mères. Heureusement, de plus en plus de pays s’ouvrent pour donner aux couples de même sexe les mêmes possibilités que les autres couples de fonder une famille. Apprenez-en plus sur la façon de devenir parents de même sexe avec l’aide d’un donneur de sperme.

Mère célibataire

Un nombre croissant de femmes célibataires utilisent les dons de sperme pour fonder la famille dont elles ont rêvé. Certaines femmes n’ont peut-être pas réussi à trouver le bon partenaire pour fonder une famille. D’autres peuvent souhaiter avoir la liberté qui s’ensuit lorsqu’elles élèvent un ou plusieurs enfants seules. Heureusement, de plus en plus de pays offrent maintenant des traitements de fertilité aux femmes célibataires. Apprenez-en plus sur la façon de devenir une mère célibataire par choix.

Chez Cryos, nous sommes fiers d’aider toutes les personnes qui désirent fonder la famille de leurs rêves, quels que soient leur orientation sexuelle ou leurs choix de vie.

L’évolution du recours aux dons de sperme

Lorsque Cryos a été fondée en 1987, nos principaux clients étaient des hommes qui voulaient congeler leur sperme, par exemple avant de subir un traitement contre le cancer, et des couples hétérosexuels qui avaient besoin d’aide en raison d’un problème de qualité du sperme. Seul un faible pourcentage d’entre eux étaient des couples lesbiens et des femmes célibataires. Les informations disponibles sur les donneurs de sperme à l’époque ne se résumaient qu’à des caractéristiques de base telles que le groupe sanguin, la taille, la couleur des cheveux et la couleur des yeux.

Aujourd’hui, la majorité de nos clients sont en fait des femmes célibataires et des couples de lesbiennes. Cette évolution correspond à l’apparition croissante de nombreux types de familles. Fonder une famille n’est plus synonyme d’une mère, d’un père et d’enfants. Une famille peut tout aussi bien être formée par une femme seule, deux mères, deux pères, etc.

Parallèlement à cette évolution, nous avons constaté un intérêt croissant pour le donneur. Par exemple, ses intérêts, ses valeurs et ses passe-temps, son intelligence émotionnelle ainsi que des photos du donneur. De plus, un pourcentage croissant de nos clients souhaitent aujourd’hui avoir recours à un donneur non anonyme pour donner à leur enfant la possibilité d’entrer en contact avec le donneur à un stade ultérieur de sa vie. Cela dit, le choix entre un donneur anonyme ou non anonyme, un profil de base ou détaillé est encore très individuel et chacun a sa propre raison de faire ce choix. En outre, le pays de traitement peut également influencer ce choix, car les législations diffèrent d’un pays à l’autre en matière de traitement de fertilité.