Mère célibataire par choix

Renseignez-vous sur la monoparentalité et sur ce qu’il faut prendre en considération lorsqu’on devient mère célibataire par choix.

Aujourd’hui, de plus en plus de femmes choisissent d’avoir un enfant par elles-mêmes et de devenir une mère célibataire par choix en ayant recours à un don de sperme. Environ 50 % des clients privés de Cryos sont des futures mères célibataires et ce nombre a augmenté au cours des dernières années.

Les raisons vous poussant à devenir mère célibataire sont nombreuses. Il se peut que vous n’ayez pas trouvé le bon partenaire avec qui avoir des enfants, que vous soyez confiante et heureuse d’être célibataire tout en souhaitant avoir un enfant, ou que vous vouliez être le seul parent responsable de l’éducation de votre enfant.

Mère célibataire par choix et son enfant

Devenir une mère célibataire par choix — quels éléments à prendre en compte

Il y a plusieurs éléments à prendre en compte au moment de choisir de devenir mère célibataire. Dans ce qui suit, nous avons rassemblé certains des aspects qu’il peut être utile de prendre en considération lorsque vous prenez la décision d’avoir un enfant seul.  

Quelles sont les options disponibles ?

Vous devez vous demander comment vous le ferez, car il y a différentes façons de devenir mère célibataire. L’une d’entre elles consiste à avoir recours à un donneur de sperme. Il s’agit d’un choix populaire et sûr. Vous avez la possibilité de choisir un donneur qui a les mêmes caractéristiques que vous et même les mêmes passe-temps et intérêts. Les donneurs de sperme sont soumis à des tests de dépistage de nombreuses maladies génétiques et infectieuses et, surtout, le recours à un donneur de sperme vous permettra d’exercer tous les droits parentaux sur votre enfant. D’autres options peuvent être l’adoption ou le recours à un ami comme donneur.

Comment allez-vous impliquer votre famille et vos amis ?

En tant que mère célibataire, vous serez la seule personne responsable de votre enfant, mais cela ne veut pas dire que vous devez vous sentir seule. Il peut être judicieux de vous entourer de personnes qui peuvent vous soutenir dans votre parcours. Nous vous recommandons de parler avec vos amis et les membres de votre famille que vous aimeriez impliquer. Vous pouvez leur parler de la manière dont ils peuvent vous soutenir. Certaines personnes peuvent être en mesure de vous aider d’un point de vue pratique, tandis que d’autres peuvent être là pour vous et vous soutenir sur le plan émotionnel pendant votre parcours. 

Comment allez-vous réagir face aux réactions des gens ?

La plupart des membres de votre réseau seront probablement là pour vous soutenir dans votre parcours palpitant vers la maternité. Mais certains peuvent aussi remettre en question votre choix, peut-être parce qu’ils ne sont pas familiers avec les changements de la société, comme ceux où les familles sont formées de nombreuses façons différentes et pas seulement d’une mère, d’un père et de plusieurs enfants.

Il peut être utile de préparer des réponses afin de pouvoir répondre aux questions, parfois curieuses, de votre entourage. Il peut être utile de savoir à l’avance comment rester fidèle à votre choix. Cela peut également vous aider à préparer la façon dont vous répondrez à la question de votre enfant sur votre famille à un stade ultérieur. Rappelez-vous que c’est votre vie et que vous seul savez ce qui est bon pour vous. 

Avec qui discuter des décisions importantes ?

Avant la grossesse, pendant et tout au long de l’éducation de votre enfant, vous aurez des choix importants à faire. Par exemple, quel donneur utiliser et plus tard quelles garderie ou école choisir, comment élever votre enfant de la meilleure façon, etc. Afin de prendre les bonnes décisions, il est judicieux de choisir une ou plusieurs personnes que vous souhaiteriez facilement impliquer dans les décisions importantes. Il peut s’agir de vos propres parents, de votre sœur, de votre frère ou d’un ami proche qui a des enfants tout seul.

Comment en informer votre enfant ?

D’après l’expérience d’autres femmes qui sont devenues mères célibataires ou qui ont eu un enfant par le biais d’un donneur, nous savons qu’il peut être très utile de commencer à raconter l’histoire de la naissance de l’enfant à un stade précoce de sa vie. Progressivement, l’enfant comprendra et ainsi, elle deviendra une partie intégrante et normale de l’identité de l’enfant. Le fait de savoir qu’il ou elle n’aura peut-être pas de père ne sera pas très important, mais quelque chose de normal, comme le fait que d’autres enfants ont des parents divorcés, deux mères, plusieurs frères et sœurs ou pas de frères et sœurs du tout. Vous pouvez également lire ce billet de blog où Emma, conçue par donneur, raconte comment ses parents ont géré cela d’une manière aimable et calme. 

Il n’y a pas de recette exacte sur la façon de le faire, mais nous avons rassemblé des conseils sur la façon de dire à votre enfant qu’il ou elle est un enfant né grâce à un donneur dans le billet de blog intitulé : Comment raconter à votre enfant du fait qu’il ait été conçu grâce à un donneur ?

Souhaitez-vous que votre enfant ait des frères et sœurs ?

Vous devriez déterminer si vous aimeriez que votre enfant ait des frères et sœurs génétiques en utilisant le même donneur. Lorsque l’enfant grandit, il peut être réconfortant pour lui d’avoir des frères et sœurs avec lesquels il est génétiquement apparenté. Vous trouverez ici des informations sur le moment et la quantité de sperme à réserver pour des frères et sœurs génétiques.

Acceptez le fait que vous ne pouvez pas être parfait

Être parent sera toujours un mélange de moments fantastiques et palpitants, mais aussi difficiles et frustrants. Il est important que vous vous disiez que vous faites de votre mieux. Vous êtes tout autant capable d’élever un enfant heureux et en bonne santé que les familles biparentales. Personne ne pourra jamais tout faire parfaitement ou donner à son enfant tout ce qu’il souhaite lui donner. C’est tout à fait normal et nous devons l’accepter en tant que parents.

Livres sur la façon de devenir maman célibataire

Pour vous aider dans le processus de prise de décision, il peut être très utile de lire des livres qui traitent de tous les aspects de la vie d’une mère célibataire. Nous avons rassemblé ici une liste de livres utiles à lire avant de prendre la décision de devenir mère en ayant recours à un don de sperme.

La relation mère-enfant dans les familles monoparentales par choix

Lorsque vous avez décidé de devenir mère célibataire, il est normal de penser à ce que sera la relation avec votre enfant. Voici certaines des préoccupations courantes : Est-ce qu’un seul parent sera assez bon pour mon enfant ? Pourrai-je lui fournir tout ce dont il a besoin pendant son éducation ? Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez visionner une entrevue avec Susan Golombok, chercheuse au Center for Family Research de l’Université de Cambridge. Elle a étudié des familles créées par des mères célibataires par choix et, dans cette vidéo, elle partage certains des résultats de son étude.

Lisez des témoignages racontés par d’autres mères célibataires et établissez des liens avec elles

La décision de devenir mère célibataire est un grand pas qui implique de nombreuses réflexions et considérations. Au cours de ce processus, il pourrait être utile pour vous de lire les témoignages d’autres femmes qui ont pris la même décision de devenir mères célibataires. Nous vous recommandons de visiter notre blog, où vous pouvez lire des histoires d’autres mères célibataires. Par exemple, vous pouvez lire ce billet de blog où Signe Fjord nous parle de la maternité seule et des « vraies » familles ou ce billet de blog où Marije, 38 ans, explique son cheminement pour devenir une mère seule par choix.

Nous vous encourageons également à rejoindre notre groupe Facebook Family Dreams dans lequel vous pouvez entrer en contact avec d’autres femmes qui suivent le même parcours vers la maternité ou qui ont déjà eu un enfant grâce au don de sperme. Sur Facebook, vous pouvez aussi trouver beaucoup d’autres communautés qui sont créées par des mères célibataires.